jeudi, juin 16, 2011

Intervention lors des Rencontres Culture Numérique à la Gaîté lyrique

Rencontre Médiation et Numérique dans les espaces culturels : une intervention au sujet de mon activité pour la Gaîté lyrique entre communication institutionnelle et médiation culturelle sur les médias sociaux. J'y développe notamment avec Gonzague Gauthier, mon confrère du Centre Pompidou, une réflexion sur la marque culturelle, l'économie de l'attention, et la constitution d'une communauté d'intérêt.
Ne manquez pas le moment consacré aux questions du public après nos interventions.



lundi, novembre 15, 2010

Invité de l'émission Ce Soir Ou Jamais le 21 octobre



J'étais l'invité le 21 octobre dernier à participer à l'émission de France 3 "Ce Soir Ou Jamais", présentée par Frédéric Taddéï, consacrée ce soir là à un débat sur la contestation violente à l'occcasion de la réforme des retraites en France, en compagnie de Stéphane Hessel, Valérie Pécresse, Olivier Besancenot, Joy Sorman, et François de Closets.

J'y ai défendu une certaine analyse des mécanismes internes et des imaginaires structurants de la société française à l'oeuvre pendant la campagne contre la réforme, ou révélés à cette occasion.

La vidéo n'est hélas plus accessible en ligne. De meilleures photo bientôt ;)


mercredi, juillet 28, 2010

Quelques articles et interventions ailleurs

Vous pouvez me retrouver en interview en page 4 de Libération ce matin, au sujet de l'affaire "Wikileaks" (Journal daté du 28 juillet 2010).
J'y développe quelques thèmes déjà abordés l'an dernier dans mes articles pour ReadWriteWeb concernant les imaginaires structurants d'internet :
Ailleurs sur le web chez 2p2sp , vous pouvez aussi accéder à un exercice de style plus léger :

lundi, juin 14, 2010

Greenpeace, Nestlé, et techniques contre-insurrectionnelles

Un peu de perspective, à froid, sur l'affrontement entre Nestlé et Greenpeace, abondamment décrite ailleurs. On y a beaucoup utilisé un vocabulaire guerrier, ce qui m'a inspiré quelques réflexions inspirées des tactiques militaires. Je m'y place du point de vue de la gestion de crise, c'est à dire de Nestlé. J'aurais pu aussi théoriser "l'attaque", je ne cherche pas à rentrer dans une polémique sur le fond : il s'agit d'un exercice de style professionnel !

Quelle aurait-dû être la stratégie de Nestlé ?

Dans cette situation de crise, on avait d'un côté les accusations d'une ONG, donc d'une organisation clairement identifiée, et de l'autre les militants et sympathisants de la cause. Sous le feu des attaques, Nestlé devait reprendre l'initiative le plus rapidement possible :
  • Préparer la riposte en décidant une fois pour toute de la position officielle de Nestlé par rapport aux critiques. C'est généralement le moment le plus difficile pour les organisations complexes.
  • Prendre la parole pour concurrencer le discours de Greenpeace à la fois dans les médias sociaux avec par exemple une page facebook (comme Acadomia) ou par un blog dédié (comme l'excellent blog environnement de McDonalds France) mais aussi dans les médias traditionnels.
  • Parralèlement, désamorcer les critiques sur la page Facebook en propageant la contre-information (community management et modération), en tentant de désengorger la page facebook et de canaliser dans un espace maîtrisé par Nestlé du type "nestlé vous répond.com" (qui pourra éventuellement être pérénisé par la suite, entendre -voir son coût amorti et se rentabiliser).
  • Enfin penser à faire de Greenpeace, en tant qu'organisation, un interlocuteur pour contourner les militants et sympathisants, groupe impossible à contrôler par essence. C'est là, qu'éventuellement, aurait pu avoir lieu une contre-offensive juridique, sous forme d'un rappel à l'ordre par exemple, mais aussi la proposition d'une discussion libre avec l'ONG.


Toutes proportions gardées, les techniques militaires de contre-insurrection en temps de guerilla sont un bon exemple de la tactique à mettre en place : tenter de prévenir les actions de groupes isolés, émettre et maintenir un discours unifié de réponse, amener l'ennemi à s'exposer dans un espace maîtrisé et mener une politique de "la main tendue".


Bataille de l'image plutôt que bataille en ligne.

Dans cette affaire on a exagéré l'impact du web. Il s'agissait pour Nestlé d'une bataille de l'image, qui, je pense, se déroulait sur deux théâtre : sur le web social ET dans les médias traditionnels. Greenpeace a utilisé l'attaque sur le web social menée par un petit nombre de militants pour susciter des articles dans les médias traditionnels qui touchent le grand public. On sait que l'ONG, lorsqu'elle lance des initiatives sur le web social, fait "le plein" de partisans en quelques jours à peine mais a du mal à percer au-delà de son public naturel. Pour tenter d'améliorer l'efficacité de ses actions, le type d'action entreprises contre Nestlé permet de tirer profit d'une base de militants très enthousiaste bien que d'une taille modeste, en créant une occasion de prendre la pied dans le débat public à travers les médias mainstream. Cela permet de relativiser certaines analyses qui parlent déjà de cyber-action née d'en bas. La guerre du web n'a pas (encore) eu lieu !

jeudi, mai 27, 2010

#webcream 2010, état du marketing social

Lancé par Laurent François, #webcream vise à rassembler les avis sur l'avancée du web social dans nos vies, et dans le cas du présent questionnaire, sur le marketing. Bien que je ne me considère pas comme un marketeur au sens strict, le questionnaire m'a interpellé, voici donc quelques éléments de réponse :

  • Qu'est-ce qui est ouvert, là, tout de suite, dans tes onglets ou sur ton portable ?
Tweetdeck avec 7 colonnes : All Friends, Replies, "Essentiel", Direct Messages, Recherche #CQTM (le think tank que j'ai créé pour jeunes potentiels du web) et Recherche #W2S (Web et Sciences Sociales).
Mail en tâche de fond.
Deux navigateurs : Google Chrome en usage principal et Firefox en soutient. Facebook, des profils twitter à surveiller, Google Reader, et quelques articles que je devrais lire depuis longtemps, sans oublier ma page de garde qui me rappelle à chaque démarrage de garder la tête froide.
Word et Powerpoint (après tout c'est comme cela que je travaille).
iTunes et Spotify pour le fond musical et Last.fm pour l'analyse quantitative de mes goûts...


  • Quelles sont les 3 figures digitales les plus influentes pour toi en ce moment ?
Mickaël Vendetta pour être passé de la frange du web au mainstream du prime time, Steve Jobs pour rappeler l'importance de l'email et du CRM et plus généralement pour communiquer à l'inverse totale des tendances du web social et Mark Zuckerberg parce qu'il préside aux destinées de 400 millions d'utilisateurs.
  • Quel est le produit qui te semble le plus impactant pour les prochaines années ?
Facebook Zero qui tente de toucher quelques uns des 5 milliards d'êtres humains qui n'ont pas accès à internet, en passant par le biais de leur téléphone portable.

  • Quelle campagne marketing (pas seulement digital) t'a marquée cette année ?
Le meme "What Color Is Your Bra" dans les status facebook pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. Un angle d'attaque sur la connivence féminine, une réalisation à coût zéro, une viralité sans précédent (le tour du monde en moins de 48h, largement au-delà de la hype Chatroulette du début 2010), une réappropriation quasi immédiate (détournements et autres ripostes masculines).
Pour aller plus loin, cette campagne est totalement post-moderne : on ne connaît finalement même pas les instigateurs et le message a pu être dévoyé, quelque fois transmis sans mention de la campagne elle-même. Une campagne de communication sans instigateur, un message qui court tout seul et qui ne prétend pas être autre chose qu'un message... Baudrillard aurait adoré !
  • Donne-nous une adresse vers un site / blog pas forcément très connu mais qui est inspirant pour toi marketer ?
Outre mes contacts sur Twitter qui me fournissent milles idées par jour, The Greenwasher est mon bookmark pour suivre l'actualité de la communication sur le développement durable et la responsabilité sociale d'entreprise, avec beaucoup de finesse.

Mes sources d'inspiration sont tirées de mes centres d'intérêts personnels : Sciences Sociales appliquées au Web grâce à BodySpaceSociety ou Sociological Images par exemple, Streetstyle avec Lookbook et les photos persos du Facehunter Visual Diary... De même je suis toujours de près l'industrie de la glisse, très en avance sur la notion de brand content.

J'évite soigneusement de lire Fubiz et FWA pour éviter le formatage. Il y aura toujours quelqu'un dans une réunion pour les avoirs lus et vouloir copier ce qu'on y trouve.
  • Quel mot ou association de mot résume ce début d'année dans l'univers marketing ?
Mettre-de-la-réalité-augmentée-partout, Facebook-bashing, Métaphore papier, iPad-obsession.



Merci encore à Laurent, je transmet donc le questionnaire d'autres personnes qui ne sont pas nécessairement marketeurs : Palpitt, TheGreenwasher, et Simon Talvard.

vendredi, mai 14, 2010

Parler des usages plutôt que les technologies

A l'occasion de la sortie d'une nouvelle publicité pour l'iPad, il est intéressant de comparer les discours tenus par Apple à 15 ans d'intervalle, lors de la sortie du premier assistant personnel, le Newton.
Parler d'usages, les représenter, ne pas parler de technologie, montrer un appareil "approprié" et tenu en main.
"You already know how to use it". Tout est dit.






mercredi, décembre 09, 2009

Welcome leWeb09 people !

Hello people from #leWeb.

If you just met me, you might want to check :

My Linkedin and Viadeo profiles.
My latest paper in french on ReadWriteWeb France dealing with the limits of the german Internet Journalism Manifesto.

If you have time to spend, you can also look at my miniblog ;)

And don't forget that wednesday night you are invited to the "Generation Y Drink-Tank" I created : CQTM Edition Spéciale leWeb09, and you can even attend the New York event on the same night.

See you around !